Actualités

LA MALTRAITANCE SUR LES ANIMAUX !

 

Article journal 1
Chats chiens tues mont saint aignan rouen 1024x682

ARTICLE PARIS-NORMANDIE DU 11.03.2021: 

Près de Rouen, 11 chats enfermés dans des cages à lapins secourus par une association

Lundi 8 mars 2021, onze chats enfermés dans des cages à lapins dans une ferme de Saint-Pierre-de-Manneville, ont été secourus par l’association Les Petites Pattes 76 (Seine-Maritime). C’est avec horreur que l’association Les Petites Pattes 76 a découvert onze chats enfermés dans des cages à lapins dans une ferme de Saint-Pierre-de-Manneville lundi 8 mars 2021. Alertés par une voisine, les bénévoles, aidés par la gendarmerie du Trait et des représentants de la SPA, ont secouru les félins « détenus dans de mauvaise conditions et ne mangeant pas à leur faim », précise l’association sur leur page Facebook. Un chat n’a pas survécu à l’opération de sauvetage L’association a tout filmé en Live Facebook lors de leur saisie. Parmi les vaches et les poules, des clapiers en mauvais état où sont entassés parfois jusqu’à quatre chats. « Je préfère les donner ! », déclare l’une des propriétaires dans une vidéo de l’association. Pour eux, rien d’anormal dans cette situation. Ils enfermaient les chats pour éviter qu’ils ne se fassent écraser sur la route. Parmi les félins, un chat est encore au vétérinaire car il a des difficultés pour respirer. Un des chats roux, au museau ensanglanté, n’a pas survécu à l’opération de sauvetage. Tous les chats ont été replacés en famille d’accueil pour le moment. Mais face à l’ampleur du sauvetage, l’association tente de trouver des dons rapidement. Ils lancent une cagnotte pour stériliser, pucer et soigner les chats. Les Petites Pattes 76 va porter plainte contre les propriétaires pour maltraitance. En attendant, l’association a encore été alertée pour maltraitance sur « 5 chiens battus à coup de barre de fer », elle en appelle à la générosité des gens pour pouvoir se rendre sur place Les Petites Pattes 76 mardi C'est avec le cœur lourd que ce soir nous faisons ce post. Le chat roux et blanc du retrait maltraitance de hier à été au véto, il ne mangeait pas et très maigre, après une soirée de câlin ou il a beaucoup ronronné, il a été au véto aujourd'hui et le verdict est tombé Il était trop déshydraté, du pu plein la bouche et la gorge, des ulcères aussi. Trop faible et un âge avancé, nous avons du prendre la dure décision d'abréger ces souffrances. Un ange de plus dans le ciel. Nous aurions aimé te donner plus de bonheur, ta FA est anéantie, tu as touché notre cœur des les premières minutes où l'on t'a vu. Nous ne t'oublierons pas. RIP petit père.

Chat spm 3

Des chats et chiens ont été tués ou blessés par des tirs de pistolet à plombs dans le secteur de Mont-Saint-Aignan (76). 

Un ennemi des bêtes sévit-il dans l’agglomération de Rouen (Seine-Maritime) ? Samedi 5 mai 2018, un chat tué par un tir de pistolet à plombs a été retrouvé à Mont-Saint-Aignan. D’autres faits similaires ont été signalés dans le même secteur.

Des chiens et des chats tués

Une source judiciaire a confirmé à Normandie-actu le dépôt de plusieurs plaintes – sans avancer de nombre exact – ces dernières semaines pour des animaux touchés par des tirs de plombs « dans le secteur de Mont-Saint-Aignan et Rouen ouest ». Dernier cas en date, un chat a été retrouvé mort samedi à Mont-Saint-Aignan. La police municipale a pu retrouver le propriétaire de l’animal qui a déposé plainte.  

Les associations de protection des animaux se sont également alarmées de ces faits sur les réseaux sociaux. 

La police a-t-elle mis la main sur le tueur en série d’animaux ? Mercredi 6 juin 2018, un homme a été interpellé dans l’agglo de Rouen (Seine-Maritime), alors qu’il était en train de tirer sur un chat.

Il jette le cadavre dans le Robec.

Il était environ 22h quand l’homme a été aperçu par un témoin en train de tirer avec une arme de poing sur un chat, rue des Petites eaux de Robec à Rouen. Le suspect a été vu en train de jeter le cadavre de l’animal dans le Robec.

La police a été contactée. La brigade canine et un équipage de la Brigade anti-criminalité sont intervenus et ont appréhendé l’homme non loin de là, rue du Tour. Sur lui, les policiers ont retrouvé une arme de poing, un couteau et des gants en plastique.

Lié à d'autres morts d'animaux ?

Placé en garde à vue, le suspect doit être interrogé par les enquêteurs. Ceux-ci doivent déterminer s’il est lié à une récente série de meurtres d’animaux survenus dans l’agglomération rouennaise depuis le début du mois de mai. Des chats et chiens avaient été la cible de tirs de plomb et au moins trois ont été tués.  ( source 76 Actu )

Aux Andelys, il retrouve son chat tué d’un tir de carabine.

Le propriétaire de Mia a déposé plainte en gendarmerie après avoir retrouvé son cadavre en bordure de chemin. Le félin aurait été tué d'un tir de carabine.

 

Une chienne dobermann de cinq ans a été volée 

Doberman

, Samedi 18 août 2018 vers 15h30, proche de la Société havraise de protection des animaux (SHPA ) en Seine-Maritime.

Trois personnes d’une vingtaine d’années, bénévoles à la Société havraise de protection des animaux (SHPA) ont été agressées, samedi 18 août 2018 aux alentours de 15h30 dans le parc de Rouelles, au Havre (Seine-Maritime).

Alors en train de promener Isis, une femelle dobermann de cinq ans, le petit groupe a en effet été agressé par trois individus. L’un à pieds et les deux autres sur un scooter. L’un des bénévoles a été menacé avec un couteau et un autre a reçu une décharge d’un pistolet à impulsions électriques.

La chienne traînée

À la suite de cette violente altercation, les trois individus, mineurs, sont tous les trois remontés sur le scooter avant de prendre la fuite. Mais avant de décoller, l’un des trois compères a réussi à se saisir de la laisse du dobermann. L’engin s’est élancé, forçant Isis à courir, étant parfois traînée sur la route.

Le trio a ensuite chuté de son scooter, libérant ainsi l’animal, retrouvé en divagation peu de temps après les faits.

 

SHPA Société Havraise de Protection des Animaux

APPEL URGENT ; UNE CHIENNE VIENT DE NOUS ETRE VOLEE SUR LE PARKING A COTE DU REFUGE. IL S'AGIT DE 3 INDIVIDUS EN SCOOTER QUI TRAINENT LA CHIENNE. MERCI DE BIEN VOULOIR FAIRE LE 17 SI VOUS LES LOCALISEZ. MERCI D'AVANCE. Il S'AGIT DE iSIS UNE DOBERMAN

Les trois individus interpellés

L’un des instigateurs, ayant pris la fuite à pied à la suite de la chute, a été interpellé et placé en garde à vue par une patrouille rapidement intervenue.

Les deux autres agresseurs présumés ont finalement été interpellés peu après 20h, au Havre, et ont rejoint leur compère en garde à vue. Tous trois étaient toujours entendus par la police, dimanche 19 août. Âgés de 15 à 17 ans, les trois individus sont bien connus de la justice.

L’animal et les victimes vont bien 

Les trois victimes ont été transportées à l’hôpital afin d’y être examinées. Quant à la chienne, la Société havraise de protection des animaux (SHPA) rassure sur l’intégrité physique de l’animal : 

Elle a les coussinets abîmés et a eu une grosse frayeur, mais elle va bien. ( source 76 actu du 18 Aout 2018 )