Arnaques sur internet

Logo petites pattesCooltext314748622964782          

Attention à Internet !  

De plus en plus de chiens, chats adultes ou bébés à donner ou à vendre sur des sites Internet dans des annonces où voitures, mobilier, animaux etc... sont proposés. Nous rappelons qu'un animal n'est pas un objet mais un être vivant, il est donc impératif de prendre des garanties sur les personnes à qui l'on donne ou l'on vend celui-ci .

Les associations de défense des animaux savent combien des individus sans scrupules se fournissent ainsi facilement en animaux dans des buts peu avouables, voire franchement sordides mais très lucratifs (animaux destinés aux LABORATOIRES pour des expériences, animaux dont les peaux sont vendues dans certains pays dont la Suisse etc..) Que l'on écoule sans scrupules auprès du premier venu. Rares sont les personnes qui sont conscientes de la responsabilité que représente le fait de le confier à un inconnu.

Une partie de ces animaux donnés ou achetés pour un anniversaire, pour un Noel ou tout autre occasion se retrouveront tôt ou tard dans un refuge lorsqu'ils auront cessés de plaire.

Il est impératif que certaines personnes cessent de faire reproduire leur animal dans un but lucratif, que les acquéreurs potentiels n'achètent plus leurs chiots n'importe où et que ceux qui possèdent des chats les fassent stériliser ou castrer. 

Rappel de la loi , 

Toutes personnes qui cède ou vend un animal doit le vendre tatoué ou pucé et vacciné, c'est obligatoire et c'est une garantie pour l'acheteur de retrouver son compagnon en cas  de fugue. 

Il est grand temps que les gens prennent enfin conscience que l'animal, comme tout être humain et comme la nature à le droit au respect car il est le fruit de la création.

Attention aux arnaques !

Certaines personnes répondent aux annonces sur Internet qui proposent de donner un chien ou un chiot par une personne habitant l'étranger et le chiot doit être expédié par transport bien souvent d'un pays d'Afrique (le Togo )  bien sûr on vous propose le chiot gratuitement mais on vous parle de frais de transport et aussi de frais de douane , c'est de l'arnaque, alors un conseil laisser tomber, les personnes qui ont répondu à ces annonces  en sont pour leurs frais, elles ont versés de l'argent et n'ont jamais vu de chiot, il y a suffisamment de chiots en France à acheter chez des éleveurs sérieux ou à adopter dans les refuges.

Animaux de compagnie perdus, propriétaires qui recherchez votre animal soyez vigilants !

Octobre 2019 !

C'est le message passé par la Société qui gère le Fichier national d’identification des animaux carnivores domestiques (I-CAD).

Comme le rapporte Actu.fr, "cette société sous délégation du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a alerté sur un système d’escroquerie mis en place à l’encontre des propriétaires de chiens ou de chats perdus". L'I-CAD recense en effet entre 50 et 100 victimes de ces arnaques à la fin de l'été.

"Et on remarque que c’est de nouveau le cas cet automne, on enquête sur un cas en particulier", confie au site d'actualités Chloée de la Simone, responsable communication de l'I-CAD. 

La technique de ces escrocs qui "profitent de la détresse de celles et ceux qui ont perdu leur animal pour leur extorquer de l’argent" est simple : ils se saisissent d'abord, sur les réseaux sociaux notamment, des coordonnées des propriétaires d'animaux disparus. Puis les contactent, leur disant avoir retrouvé leur fidèle compagnon. Ils informent ensuite les maîtres qu'ils ne leur rendront leur animal qu'en échange d'une certaine somme d'argent. Certains n'hésitent pas à préciser au propriétaire avoir dû avancer des frais de vétérinaire pour l'animal, soi-disant blessé.

Des arnaques de plus en plus fréquentes

C'est ainsi qu'une centaine de propriétaires désespérés sont tombés dans le panneau. Et les sommes réclamées sont importantes, certains ont déboursé pas moins de 300 euros. Et ce ne seront sûrement pas les derniers à céder à ce chantage, car depuis quelques temps, ce type d'arnaque est de plus en plus fréquent. 

La raison est simple, selon Chloée de la Simone : "L’animal de compagnie a pris une place de plus en plus importante dans les familles et on observe qu’il y en a de plus en plus. Mathématiquement, plus il y en a, plus il y a de risques qu’ils se perdent". L'I-CAD donne la marche à suivre aux propriétaires d'animaux qui se retrouveraient confrontés à ce type d'escroquerie : évidemment de ne pas verser un centime mais surtout d'alerter leur société et de porter plainte auprès des autorités.